Réflexion sur le Novus Ordo Missæ

L’épreuve que traverse l’Église depuis quelques décennies a eu pour contre-effet de susciter l’étude théologique sur des points de doctrine particulièrement mis en brèche. S’il est un mystère qui ne fut jamais autant attaqué qu’aujourd’hui, c’est celui de la sainte Messe.

Nous devons au Père Guérard des Lauriers d’avoir, dans son étude (inachevée) Réflexions sur le Novus Ordo Missæ, analysé le nouveau rite de la messe publié en 1969.

Il conduit le lecteur à se poser la question de la validité « pratique » de la « nouvelle messe ». À cette occasion, il étudie de nombreuses questions : l’intention du ministre dans les sacrements, la forme du sacrement de l’Eucharistie… et il critique au passage les dérives du volontarisme, du modernisme, du libéralisme…

 
Voir plus de détails.

 20,00

Détail

Poids150 g
Dimensions21 × 14 × 2 cm
Présentation

Broché

Éditeur

Nombre de pages

396

Date de parution

01-08-2019

« La nécessité de répondre aux objections présentées de divers côtés et d’en prévenir plusieurs autres, le souci de remonter aux principes les plus solides et d’étayer les affirmations par des argumentations soignées expliquent ce développement. Le résultat valait bien cette peine, comme le reconnaîtront tous les lecteurs attentifs. […]

L’atmosphère intellectuelle viciée dans laquelle baignent les esprit contemporains produit ses fruits même sur les plus rebelles à la conversion au monde. C’est du moins ce que manifeste l’expérience. L’apostasie immanente de l’Église conciliaire n’a si bien proliféré que parce qu’elle a trouvé un terrain favorable. […] Or ceux qui s’opposent farouchement aux effets, directement contraires à la foi, sont souvent imprégnés des principes qui en sont la cause profonde. Les suites de cette situation sont graves, et parmi elles on trouve notamment la paralysie croissante de la résistance catholique » (Abbé Bernard Lucien).

« L’extension et la profondeur du changement apporté au Rite romain du Saint-Sacrifice de la Messe et sa similitude avec les modifications faites par Luther obligent les catholiques fidèles à leur foi à se poser la question de la validité de ce nouveau rite.

Qui mieux que le Révérend Père Guérard des Lauriers peut apporter une contribution avertie à la solution de ce problème qui toutefois demeure encore à l’étude ?

Ces pages savamment rédigées manifestent la gravité de ces changements qui touchent l’Église, ses prêtres et ses fidèles dans ce qu’ils ont de plus cher : l’effusion des grâces rédemptrices du Cœur Eucharistique de Jésus » (Mgr Marcel Lefebvre, 2 février 1977).

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Réflexion sur le Novus Ordo Missæ”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *