Histoire d’une âme

Manuscrits autobiographiques

Le récit de la courte vie de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus (1873-1897), carmélite de Lisieux, est par sa simplicité un sujet d’étonnement pour nous qui sommes avides d’action, de mouvement et d’efficacité palpable. Mais il est difficile de ne pas se laisser conquérir par l’innocence qui se dégage de ces pages. C’est que derrière la narration naïve se dessinent de très hautes vertus, œuvre de la grâce du baptême qui n’a cessé de grandir en très peu d’années.

À juste titre, la sainte affirmait peu avant sa mort : « Ces pages feront beaucoup de bien. On connaîtra mieux ensuite la douceur du Bon Dieu. »

Voir plus de détails.

 19,00

Détails

Poids370 g
Dimensions2,2 × 13,5 × 19,5 cm
Éditeur

Date de parution

01/03/2012

Nombre de pages

336

ISBN

978-2-2040-5233-7

Présentation

Broché

« La fleur qui va raconter son histoire se réjouit d’avoir à publier les prévenances tout à fait gratuites de Jésus, elle reconnaît que rien n’était capable en elle d’attirer ses regards divins et que sa miséricorde seule a fait tout ce qu’il y a de bien en elle. ». Ainsi écrivait sainte Thérèse à sa sœur dans le prologue du présent ouvrage, rédigé par ordre de ses supérieures. La première partie relate son enfance jusqu’à son entrée au Carmel (Manuscrit A) ; une seconde va de son entrée au Carmel jusqu’à sa mort (Manuscrit C) ; enfin, une troisième est une lettre adressée à sa sœur (Manuscrit B).

En 1898 parurent sous un même volume les trois manuscrits fondus en un tout : Histoire d’une âme, tirés à deux mille exemplaires que l’on craignait de ne pouvoir écouler. Des millions de volumes, traduits en cinquante langues, furent répandus depuis. « Il y a des millions d’âmes dont la vie intérieure a subi l’influence de ce petit livre » disait le cardinal Pacelli (futur pape Pie XII).

Il y avait eu, dans cette première édition, quelques ajouts et remaniements, dus à la sœur de sainte Thérèse, la mère Agnès de Jésus. La présente édition reprend le texte original, reconstitué d’après les manuscrits originaux grâce aux travaux du père François de Sainte-Marie, et édité en 1956 sous le nom de Manuscrits autobiographiques. Au texte critique, ont été ajoutés en note les ajouts parfois précieux de la mère Agnès de Jésus, qui avait conçu l’Histoire d’une âme comme une biographie complète de sainte Thérèse.

Pie XI déclarait à Mgr Picaud : « Dites et faites dire qu’on a peut-être un peu trop affadi la spiritualité de la Petite Sainte. Comme elle est mâle et virile pourtant ! C’est un grand homme que sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, dont toute la doctrine prêche le renoncement. »

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Histoire d’une âme”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.