Immortale Dei – Sur la constitution chrétienne des États

Sur la constitution chrétienne des États

« La doctrine sociale de l’Église, déclare le pape Pie XII, est claire en tous ses aspects ; elle est obligatoire ; nul ne peut s’en écarter sans danger pour la foi et l’ordre moral » (Allocution aux membres de l’Action catholique italienne, 29 avril 1945). L’étude de cette doctrine pourrait bien commencer par l’encyclique Immortale Dei qui donne une vue de haut sur les fondements de la vie sociale saine : origine de l’autorité, devoirs des chefs d’État par rapport à la religion, devoirs des gouvernés, droit nouveau et erreurs ; enfin remèdes pour une restauration de l’ordre social.

Texte original latin et traduction française.

Voir plus de détails.

 9,00

Détail

Poids150 g
Dimensions0.5 × 14 × 21 cm
Éditeur

Date de parution

01/11/2012

Nombre de pages

94

ISBN

978-2-3500-5080-5

Présentation

Broché

Auteur

Léon XIII

Léon XIII

Après avoir affirmé la compétence de l’Église dans les matières sociales, Léon XIII expose, dans une progression sûre et précise, quelle est d’abord l’origine de l’autorité, puis la nécessité de la soumission de l’État à Dieu, la nécessité pour l’État de reconnaître la vraie religion qu’elle a la possibilité de discerner, les motifs et le devoir des sujets de se soumettre à l’autorité.

Léon XIII précise avec une grande finesse la doctrine sur le devoir de l’État vis-à-vis des fausses religions.

Dans une deuxième partie, le Pape traite de ce qu’il appelle le droit nouveau, issu de la Révolution et répandu dans tous les pays : ce droit nouveau a pour base le refus de reconnaître Dieu à l’origine de toute autorité. Impossible de restaurer une cité, une situation politiques si l’on ne rejette pas cette erreur fondamentale.

Le texte est présenté avec soin.

Chaque page est divisée en trois zones : en haut, le texte original latin ; au milieu, la traduction française ; en bas, d’abondantes notes de l’éditeur avec des excursus historiques et citations d’autres passages du magistère sur les points traités.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Immortale Dei – Sur la constitution chrétienne des États”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *