L’Hérésie du XXe siècle

Entre 1960 et 1970, aux alentours du concile Vatican II, une immense crise survient dans le monde catholique. Elle atteint jusqu’à l’intelligence de la foi. Les âmes sont en péril. En 1968, Jean Madiran fait un appel aux évêques français qui assistent avec complaisance à ce bouleversement et qui trahissent les âmes désemparées.

Œuvre de combat et d’intelligence, riche en doctrine, précis, incisif, L’hérésie du XXe siècle donne un regard juste sur la nature de cette crise.

 23,00

Détails

Éditeur

Date de parution

01/01/2013

Présentation

Broché

L’édition actuelle reprend exactement le texte de 1987 lequel n’ajoutait rien à celui de 1968 sinon cinq notes et une postface de Madiran.

Une préface de Michel De Jaeghere montre que Madiran s’était fait le docteur de la piété filiale.

Un dossier historique de Philippe Maxence décrit les origines et le contexte de L’hérésie du XXe siècle, ainsi que la manière où le livre fut reçu.

Lors de l’édition de 1987 Jean Madiran indique le point de vue de son œuvre : « L’explication doctrinale de la crise de l’Église ». Puis il confie : « S’il me fallait laisser après moi un seul livre, ce serait celui-ci. ».

Jean Madiran fait état de la désertion doctrinale de l’épiscopat français en partant de trois cas révélateurs :

– 1° en décembre 1966, la réponse de la Conférence des évêques de France à une enquête du Saint-Siège ;

– 2° une déclaration, en septembre 1967, de Mgr Schmitt, évêque de Metz, à Saint-Avold ; le chapitre intitulé La septième proposition est pour Madiran une occasion d’exposer avec une précision remarquable et une rare finesse la distinction entre l’ordre naturel et l’ordre surnaturel, l’un et l’autre « anéantis » par le « Docteur de Saint-Avold ».

– 3° le silence approbateur des évêques face à la révolution de mai 1968.

Il a été dit, non sans raison, que le chapitre Préambule philosophique ainsi que Situation de la loi naturelle sont « sans équivalant pour comprendre en profondeur les racines de la crise intellectuelle contemporaine » (Marcel Clément).

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’Hérésie du XXe siècle”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.